Développement personnel

L’imprévu : Comment y faire face et en tirer du positif ?

Bonjour à toi ! 😊

Mon début d’année commence de façon un peu particulière car j’ai dû faire face à un imprévu personnel qui est venu chambouler mes projets en cours et mon emploi du temps…

Ce qui m’a donné l’idée d’écrire cet article, qui n’était pas du tout prévu… sur le thème de l’imprévu.



Une dispute, un sinistre dans notre foyer, une maladie, des problèmes au travail, un souci d’ordre financier, une rencontre… Les imprévus font partie de notre vie et sont souvent associés à des difficultés à surmonter et des émotions à gérer.

Nous avons tous un seuil de tolérance différent par rapport à ce type événements. Pour certains, un retard de train, un rendez-vous annulé, une réunion de dernière minute sont une vraie source d’irritation voire même de stress. Mais ce ne sont pas de ces petits désagréments quotidiens dont je veux te parler aujourd’hui mais plutôt de ces « gros » imprévus, ces événements qui viennent modifier le fil rouge de ta vie que ce soit pour quelques jours, plusieurs mois voire même pour toujours.

Nous percevons ces évènements comme des intrus, des choses qui viennent nous freiner, remettre en cause la façon dont nous avions imaginé mener à bien nos projets ou bien ce que nous tenions pour acquis. Si nous les voyons comme une menace ou un danger c’est parce qu’ils nous font prendre conscience que nous ne pouvons pas tout contrôler et qu’ils viennent bousculer nos croyances. De manière générale, ces imprévus représentent pour moi des moments de doutes qui viennent ébranler ma confiance en moi.

Pourtant, je suis persuadée qu’il y a du positif à tirer de tous les moments de la vie, même les plus difficiles. Que rien n’arrive « pour rien » et que ces embuches sur notre chemin, plus ou moins importantes, nous permettent aussi de laisser venir des opportunités que nous n’avions pas envisagé et d’en apprendre plus sur nous-même.

Mais comment faire face à ces tours que nous joue parfois la vie et en tirer du positif ?

Voici ce que je voudrais partager avec toi aujourd’hui…



Ne pas confondre urgence et imprévu

Lorsque nous sommes face à un événement imprévu qui nous touche, nous avons tendance à vouloir le résoudre rapidement comme pour le faire disparaître. Notre priorité est de passer à autre chose et continuer tranquillement notre chemin de vie initial. En adoptant ce mécanisme de défense, nous sommes dans le déni, nous cherchons à éviter nos émotions.

C’est justement en se précipitant que nous sommes le plus enclins à prendre de mauvaises décisions. Parce que nous n’avons pas posé la situation et que nous n’avons pas pris le temps de sentir et d’écouter l’impact qu’elle a en nous. En traitant l’imprévu comme une urgence, nous nous focalisons sur le négatif, sur ce que nous voulons oublier, et nous ne nous donnons pas la possibilité d’en tirer quelque chose qui nous fera grandir et avancer.

Nous prenons également le risque que cet événement, d’une manière ou d’une autre devienne un fantôme qui resurgira dans le futur avec des émotions et des pensées décuplées et qui pourrait à terme avoir un impact beaucoup plus douloureux et conséquent sur notre vie.



La difficulté d’accepter ce qui est

Pour moi, accepter ce qui est, c’est accepter deux dimensions : accepter que l’on ne contrôle pas tout et accepter ses émotions.

Accepter de ne pas tout contrôler

Lorsqu’un imprévu arrive, quel que soit sa nature, nous pouvons rencontrer des difficultés à accepter l’existence même de cet évènement. On se sent parfois démunis, impuissants, frustrés. Nous cherchons quelqu’un à culpabiliser. Parfois les autres, d’autres fois nous-même. Vouloir à tout prix répondre à la question « Pourquoi ? » c’est rester dans cet état de frustration qui représente une grande part de notre souffrance et qui nous empêche d’avancer.

Il est nécessaire de dépasser ce sentiment d’impuissance et de se dire clairement et sans jugement « OK c’est arrivé, c’est là » pour faire face à la situation et par la suite comprendre la résonance qu’elle a en nous.

Dit comme cela, ça peut paraître facile, mais en réalité, accepter peut s’avérer être un parcours douloureux :

Car accepter que les choses ne se passent pas comme on l’avait prévu, c’est aussi accepter d’adapter notre itinéraire de vie : accepter de faire un détour, d’aller plus ou moins vite et quelques fois même, accepter de quitter une route que l’on suit depuis longtemps et qui nous paraissait être la bonne.

C’est aussi accepter de sortir de sa zone de confort alors que nous ne l’avions pas décidé. Ce qui peut être extrêmement coûteux en énergie et être vécu comme une épreuve très violente.

C’est aussi parfois faire le deuil d’une personne, d’une relation, d’un idéal, d’une croyance pour enfin revenir dans le moment présent et lui donner du sens.

Accepter et accueillir ses émotions.

Pour faire face et tirer du positif d’une situation imprévue, il est également essentiel d’écouter ce qu’il se passe en nous et de l’exprimer. Observer ses sentiments, c’est être conscient et connecté à la réalité.

Si tu es triste tu as le droit de pleurer, si tu es en colère tu as le droit de crier. Si tu es apeuré(e), dégouté(e), surpris(e) …. Exprime-le et surtout ne te juges pas.

Sur le coup, c’est douloureux et fatiguant mais laisser circuler toutes ces énergies nous permet de faire le vide pour accueillir de nouvelles choses, repartir, faire face, comprendre grandir de la situation.



Sortir de la spirale négative

On les connait tous ces journées maudites où rien ne va comme prévu.

Comme si c’était justement au moment où ça va mal que tout va mal.

J’ai surtout l’impression qu’un « gros » évènement va avoir un effet loupe sur de plus petits évènements qui nous auraient moins impacté s’ils étaient arrivés de manière isolée. Je te donne un exemple :

On va dire que le gros événement, que l’on va appeler événement n°1 est le suivant : Ce matin tu t’es pris une soufflante par ton boss d’une façon que tu trouves peu justifiée. Tu te sens donc en colère et peut-être même que tu as peur.

Et voici les autres petits évènements irritants de la journée :

N° 2 : Ton ordinateur rame et tu n’avances pas comme tu voudrais…

N°3 : A midi tu t’es taché 

N° 4 : Au moment de rentrer de chez toi, tu as raté ton bus (mais vraiment il t’est passé sous le nez à quelques secondes près !)

N°5 : Une fois chez toi, tu t’aperçois que ton chat a décidé d’en finir avec ton yucca et tu te retrouves avec de la terre partout dans ton salon (en même temps, tu le savais, chats et yuccas sont difficilement compatibles !)

N°6 : Et le bonus, tu as le droit à une petite dispute de couple pour une histoire de vaisselle mal rangée…


Bref… Une bonne journée de m**** , non?


Et si l’événement n°1 ne s’était pas produit. Comment aurais-tu vécu les événements 2,3,4,5 et 6 ? Tu y aurais certainement prêté beaucoup moins attention…

Lorsque nous sommes irrités, énervés, angoissés notre cerveau devient irrationnel et nous nous focalisons sur le négatif.

En somme, nous nous rendons la tâche encore plus difficile.

Et plus l’évènement auquel nous devons faire face est éprouvant, plus le filtre négatif prend de la place. Et on s’y résigne avec ce genre de phrase : « De toute façon c’est une journée pourrie. », « De toute façon en ce moment, il ne m’arrive rien de bien. »

Mais comment éviter cette spirale ?

Je suis profondément persuadée que nos pensées façonnent notre vie car elles résonnent avec notre environnement. Avec toutes les phrases du style « De toute façon, en ce moment il ne m’arrive rien de bien » nous posons inconsciemment une intention négative et notre esprit va se focaliser sur le négatif.

C’est pour cette raison qu’il est important de poser et d’accepter ce qu’il se passe, ce que l’on ressens pour pouvoir poser des intentions positives même dans les moments les plus difficiles.

Pour cela, il important d’exprimer sa gratitude tous les jours de l’année. Prendre conscience de ce qui va bien dans notre vie.
Quand une journée se passe parfaitement bien, comme prévu, avons-nous autant conscience de notre bien-être que lorsque des événements inattendus viennent tout bousculer et nous apporter du mal-être ?

Pourtant, les jours où « ça va » représentent tout de même la plus grande partie de notre existence. Et heureusement, non ? 🙂 Ce sont tous ces jours là, qui nous paraissent si banals qui nous aideront à surmonter les moments difficiles.



Garder confiance en soi

Comment vais-je faire ?

C’est LA question que l’on se pose quand un imprévu nous tombe dessus. Il est important quoi qu’il arrive de garder confiance en soi et foi en ses capacités pour surmonter la situation et ensuite pour comprendre la résonance de cet événement sur notre vie.

Garder confiance en soi c’est être acteur de la situation physiquement et mentalement, être dans l’instant présent et faire preuve de bienveillance envers soi-même.




Pour conclure, le message que je voulais te partager aujourd’hui c’est que la vie est synonyme de mouvement. Rien n’est figé et heureusement, sinon quel serait notre ennui de vivre une vie toute tracée et sans surprises ! 

D’ailleurs, si je me pose la question de savoir ce qui m’a fait le plus grandir, ce sont surement ces imprévus que la vie m’a offert. Que la situation ait été une épreuve douloureuse ou bien juste une situation majeure à laquelle je ne m’attendais pas, cela m’a permis de me questionner sur moi-même, mes valeurs, mes croyances, mes envies.

Que cela nous plaise ou non, des événements imprévus se produiront. A nous d’en saisir toutes les nuances et de nous en nourrir.

Et c’est justement grâce à ces imprévus que je me retrouve à tenir ce blog et à t’écrire cet article. Il y a encore un an, je voyais ma route professionnelle toute tracée. Je me voyais évoluer dans mon secteur d’activité, prendre un nouveau poste dans une nouvelle région. Une série d’événement imprévus est arrivé et j’ai vu tout ce chemin s’effondrer.

J’en ai beaucoup souffert, j’ai même parfois eu le sentiment d’avoir touché le fond. Mais cela m’a permis de me poser les bonnes questions : étais-je vraiment heureuse et à ma place ? Sans cette série d’événements qui m’ont sur le coup mise en difficulté et en souffrance, je serais peut-être toujours aujourd’hui dans mon ancienne vie sans voir tous les autres chemins qui s’offraient à moi.

Serais-je aussi plus heureuse et épanouie que maintenant si j’étais restée sur cette route principale ? Même si je continue à rencontrer des difficultés (et j’en rencontrerai d’autres tout au long de ma vie), ce dont je suis sûre aujourd’hui, c’est que je me sens beaucoup mieux, heureuse et en harmonie sur ce nouveau chemin.

Je terminerai cet article avec cette expression qui résume parfaitement tout ce que je viens d’écrire :

« Quand la vie te donne des citrons, fais-en de la limonade ! »

Je te souhaite une très bonne soirée…

Prend soin de toi ! 🙂

2 Comments

  • Dominique MARIE

    Bonjour

    Vos messages sont naturellement bons.

    je veux bien continuer à lesrecevoir.

    Merci par avance

    Dominique

    • Claudia

      Bonjour Dominique,

      Je vous remercie pour ce précieux retour. D’autres articles sont à prévoir très prochainement.

      Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

odio libero ipsum libero. libero nunc